Connaissez-vous les différentes formes de cuves qui existent ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nous vivons actuellement une transition historique dans le secteur viti-vinicole : les contenants et techniques de vinification sont mis en lumière, montrés aux consommateurs et utilisés comme avantage concurrentiel.
Une multitude de matières, de formes, d’orientations existent déjà pour les contenants utilisés en vinification, et de plus en plus d’entreprises se consacrent à la conception de contenants innovants pour nos chais.
Le chai devient ainsi un outil de marketing et de communication : on cherche à le rendre esthétique, artistique, design. On a envie de le valoriser, de le prendre en photo et de le transformer en atout plutôt qu’en simple système de production !

Mais alors connaissez-vous les différentes typologies de cuves ? 🤔

1. Le tonneau


Commençons par l’emblématique et historique tonneau de bois : ce contenant a longtemps été la matière privilégiée pour le transport et le stockage du vin. Il est très utilisé dans les chais, valorisé avec fierté, car il transmet une image d’authenticité.

2. Le cylindre


S’inspirant de la forme du tonneau, mais souvent conçu avec d’autres matières que le bois, la cuve cylindrique est très utilisée dans le secteur viticole : en inox ou bien en acier, c’est une forme arrondie qui a su séduire les vignerons pour le stockage de leurs vins ! La déclinaison de cette forme a permis de proposer des contenants plus grands, permettant plus de contenances et ainsi, de gérer davantage d’hectolitres.

3. La cubique


Les cuves cubiques, souvent en béton ou bien en inox, sont de très grands contenants permettant de proposer des cuvées en quantité. La forme peut sembler moins noble, pourtant elle peut tout aussi bien être valorisée au sein du chai. Elles servent de contenant de stockage, et sont souvent associées à un autre contenant de vinification (comme des amphores ou des tonneaux).

4. L’amphore


Souvent produite en terre cuite, l’amphore est la forme de cuve la plus ancienne (bien avant le tonneau, qui l’a remplacé progressivement !) ! Il s’agit d’un contenant qui nous ramène psychologiquement à la période de l’Antiquité, et donc peut transmettre les valeurs d’un certain savoir-faire. Et, bien entendu, son apparence est très élégante et harmonieuse. Son arrivée dans les vignobles français est assez timide, mais progressive.

5. L’œuf


C’est le nouveau contenant dont on entend parler depuis fin 2019 : la cuve ovoïde. Certains diront que c’est LA nouvelle solution pour produire des cuvées de qualité, d’autres n’y verront aucune différence. Ce qu’on ne peut lui enlever, en revanche, c’est son esthétisme !

6. Les originales


La pyramide

Le sablier

La tronconique

Le disque

Comme souvent, chacune des formes de cuves présentées ci-dessus comporte des avantages et des inconvénients, mais ces derniers sont souvent personnels et individuels :

il n’y a pas de mauvaise solution en soi, il n’y a que de mauvaises solutions par rapport à notre besoin initial et à nos envies !

Nous n’utiliserons pas le même contenant selon les vins que nous souhaitons y faire, les caractères que l’on veut accentuer, les moyens financiers que nous avons, la taille du chai etc. Il s’agit, comme toujours, de trouver la meilleure option pour soi, et pour cela, il nous faut découvrir, observer, tester et comparer !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.